Share
rotate background

Les ondes : contrôlez votre envirionnement

La Pollution électromagnétique, qu’est-ce ? simplement l’accumulation de fréquences invisibles traversant nos habitations et lieu de vie. Son intensité est supposée dépendre du niveau de champs électromagnétique, de la fréquence du signal et de la durée d’exposition.

Notre environnement quotidien, qu’il soit fermé (domicile, bureau, véhicule, etc.) ou qu’il soit extérieur (ville,  campagne, forêt, etc.) est de plus en plus soumis à l’action des champs électromagnétiques non-naturels, et encore, champs électromagnétiques créés par l’être humain dans ses créations technologiques. Cet accroissement exponentiel n’est pas sans conséquence sur les êtres vivants et sa nature. Ces champs électromagnétiques créent une pollution, une sorte de brouillard électromagnétique. Invisible à l’œil nu, seuls des appareils techniques de pointe permettent de mesurer ce phénomène.

Dans les grandes villes ou en campagne, nous pouvons vivre sans le savoir à coté d’une source d’ondes plus puissante que légale. Plusieurs foyers Parisiens après enquêtes, réussissent à faire baisser la puissance des antennes relais des opérateurs de telephone portable près de leurs domiciles.

Dans le cadre d’une analyse précise, je peux vous réaliser une recherche approfondie du voltage au mètre, de l’électromagnétisme dans un lieu précis, permettant de savoir si vous êtes victime d’un signal trop fort et/ou trop près. Si le cas est positif, vous pourrez à l’aide de cette analyse demander aux pouvoirs publics de réaliser des travaux pour votre bien.

 ÉLECTROHYPERSENSIBILITÉ

ÉLECTROHYPERSENSIBILITÉ

L’Electro Hyper Sensibilité (EHS) peut concerner des troubles dus à différentes sources d’exposition aux champs électromagnétiques. Les personnes EHS sont fortement gênées par les micro-ondes (hyperfréquences) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) de type téléphonie mobile (téléphone portable, antennes-relais, Wifi, sans fil DECT, Bluetooth…) 

Chez l’homme particulièrement, on observe : vertiges, maux de tête, troubles de la mémoire et de la concentration, irritabilité, picotements, brûlures, douleurs musculaires et articulaires, pertes de sommeil, éruptions cutanées. Mais les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre…

Alors que l’électrosensibilité n’est pas reconnue officiellement comme une maladie, en Essonne un homme souffrant de cette pathologie a été indemnisé, une première en France.